Actualités
access_time 1 semainePassé

Top 10 des célébrations menant à un carton rouge

par
visibility 8
comment 0

De nos jours, chaque joueur semble avoir un type particulier de célébration pour avoir marqué un but. Tout le monde veut avoir les mouvements les plus cool pour célébrer. Cela va des danses, aux gimmicks les plus étudiés, des backflips, aux mouvements d’équipe. Tout le monde aime les célébrations car elles sont caractéristiques d’un joueur en particulier, mais parfois cela va trop loin et l’arbitre interrompt le fun et sort les cartons car il n’apprécie pas la prestation ou considère que cela n’a rien à faire sur un terrain de football. Ces moments sont des montagnes russes pour le joueur qui passe de la joie aux regrets et fini sur le banc.

Voici les 10 meilleurs cartons rouges liés à des célébrations de but

10. Mattia Destro – Maillot presque retiré

En 2012, Roma joue contre Palerme et gagne 4-1, alors que Mattia Destro marque, il fête cela en retirant son maillot à moitié, selon la Loi 12 de l’IAFB relative aux « fautes et inconduites », déclare : « Un joueur qui enlève son maillot après avoir marqué un but sera averti pour comportement antisportif. » En cumulant deux cartons jaunes, Destro est hors jeu.

9. Medi Dresevic – Courir dans les gradins et s’applaudir

En 2016, en championnat de Suède, Norrby IF a battu Tvaaker 6:1 grâce à un triplé d’un défenseur de 24 ans, Medi Dresevic. Pour célébrer sa performance, il a décidé de faire comme les fans et de s’applaudir lui-même, peut-être parce que le stade était vide ? Dans tous les cas, l’arbitre n’a pas trouvé ça drôle et lui a donné un deuxième carton jaune, direction le banc.

8. Edinson Cavani – Le Sniper

En 2014, alors que le PSG joue contre Lens en Ligue 1, Cavani, surnommé « le Sniper », célèbre ses buts avec un coup de fusil imaginaire. Ce n’est pas du goût de l’arbitre qui le renvoie. Nasser Al Khelaifi, président du PSG, a déclaré : « Il célèbre toujours de la même façon. Il ne mérite pas ce carton rouge. Pour commencer, pourquoi a-t-il eu ce premier carton jaune ?« 

7. Roman Shirokov – Insulter ses supporters

Roman Shirokov s’en prend apparemment aux supporters de son équipe, le Zenit St Petersburg, car juste après avoir marqué, il démontre son amour pour ces derniers en faisant des gestes obscènes à leur égard.

6. Fidel Martinez – Tirer sur ses potes

En 2012, le Mexicain Tijuana joue contre son rival Toluca et l’Equatorien Fidel Martinez, âgé de 22 ans, prétend tuer un de ses coéquipiers pour fêter un but et a été surpris de se voir récompensé par un carton rouge. En effet, le championnat mexicain interdit catégoriquement les démonstrations de violence dans le contexte du football. Le plus drôle, c’est quand le joueur est encore en train de faire le ver sur le sol devant l’arbitre avec le carton rouge dans sa main !

5. Emmanuel Emenike – Bras d’honneur

Pour cette fête du carton rouge, elle s’est déroulée lors d’un match entre le Spartak Moscou et le Zenit Saint-Pétersbourg. Emmanuel Emenike marque un but et reçoit un carton rouge après avoir fait un geste vers le banc adverse, le banc du Zenit. L’arbitre n’a pas accepté la provocation. Emenike se justifia plus tard en disant : « J’ai fait ça pour rendre hommage à mes parents ».

4. Carlos Tevez – La poule

Alors que Boca Junior joue contre ses rivaux de River plate, Carlos Tevez marque un but et célèbre en imitant un poulet, Boca Juniors appelle souvent Riverplate « Gallinas » (poulets). La provocation le fait sortir du terrain ! Notez le regard du fan de River Plate Fan à 0:26 !

3. Dally Gbale – Montrer son c**

Pour cette expulsion , le Portugais Dally Gbale montre son amour au supporters de l’équipe adverse en leur montrant son postérieur ! Rien de plus, rien de moins, il est renvoyé.

2. Mario Gjurovski – Rambo en slip

Un classique ! Mario Djurovski faire semblant d’être Rambo sans pantalon, un secret pour impressionner l’adversaire peut-être ? Il a apparemment pensé que c’était une bonne idée. Eh bien, non.

1. Jacopo Violani – Coup de boule dans l’abri

Certains joueurs craquent vraiment après avoir marqué, et bien Jacopo Violani, un joueur italien détruit littéralement son abri après avoir marqué, il passe tous ses coéquipiers pour aller complètement s’encaster dans l’abri avec sa tête. Futé.

Top applications

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *